Skip to content

TENNISMAN, EVITEZ LES DOULEURS DE COUDE ET… NE CHANGEZ RIEN !

13 septembre 2010

Voilà le secret pour éviter les douleurs de coude au tennis ! Le Docteur Gilles DAUBINET, médecin des équipes de France féminines de tennis nous explique pourquoi.

La douleur de coude au tennis porte aussi le nom de « Tennis Elbow ». Il s’agit d’une lésion du point d’accrochage des muscles relevant le poignet. Ils se contractent puissamment pour stabiliser cette articulation lors du revers et sont violemment étirés en fin de service. Cette blessure survient essentiellement après 35 ans. A partir de cet âge, le tendon, la cordelette reliant le muscle à l’os, vieillit. Il devient moins souple et les fibres qui s’amarrent dans l’os se déchirent. Ainsi, les jeunes tennismans de haut niveau sont-ils préservés de cette tendinite si fréquente chez le pratiquant de loisir.

Ne changez pas de matériel !

Si votre raquette est usée, tentez de reprendre le même modèle. Comme en amour, on ne change pas un couple qui fonctionne bien ! Le risque est trop grand ! La sœur cadette peut convenir si la gamme a évoluée …  En tout cas, les caractéristiques doivent être identiques : poids, rigidité, équilibre, taille du grip, tension du cordage. Il en est de même pour les balles. Avant qu’elles ne soient trop vieilles, commencez à alterner avec des balles neuves. Vos tendons se sont adaptés à ces contraintes mécaniques, ils sont près à continuer !

Ne changez pas de technique !

Vous jouez sans douleur. Alors, la prudence s’impose si vous souhaitez modifier votre geste pour progresser.  Le nouveau mouvement doit être introduit à dose homéopathique. En aucun cas, il ne faut y consacrer une séance complète. Votre tendon serait inévitablement abîmé par ce surmenage brutal. De plus, une nouvelle technique doit s’acquérir sans fatigue. En insistant, vous programmez des compensations musculaires qui dénaturent le bon geste.

Ne changez pas d’entraînement !

Votre articulation encaisse sans broncher vos deux entraînements hebdomadaires. Continuez ! Vous prévoyez un stage : c’est dangereux pour votre tendon. Montez très progressivement la charge de travail. Augmentez peu à peu la durée des séances. Mettez si possible, un puis deux entraînements supplémentaires au cours des 3 semaines précédent le stage. En attendant, à la maison, relevez votre poignet en tenant une bouteille d’eau minérale et surtout freinez la descente, 10 à 30 fois tous les jours.

______________________________________________________

Et si votre douleur de coude n’était pas une tendinite !

Les douleurs de coude du tennisman peuvent être provoquées par le coincement d’un rameau nerveux ou d’un repli de membrane articulaire épaissie. Parfois, il s’agit d’une usure du cartilage, la substance lisse qui recouvre les os au niveau des articulations.  Cette lésion est favorisée par la répétition des impacts dans l’articulation. Elle libère, quelques fois, des fragments de cartilage qui bloquent le coude. Certains médecins décrivent également des micro-luxations de la portion haute d’un des os de l’avant-bras. Alors, pour adapter la prise en charge de votre blessure, un diagnostic précis s’impose. N’hésitez pas un consulter un spécialiste.

______________________________________________________

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :