Skip to content

MARATHON DES SABLES, 1 000 COUREURS A L’ASSAUT DES DUNES

25 novembre 2010

Vaincre les dunes, affronter les plaines caillouteuses, aller au bout de soi même durant 6 jours sur 250 kilomètres. Plus qu’une épreuve, le Marathon des Sables a encore offert cette année pour ses 25 ans un défi extrême dans un décor exceptionnel.

Par Nathalie Pradeau


Épreuve considérée comme une des plus difficiles au monde, le Sultan Marathon des Sables a fêté cette année (du 2 au 12 avril) son 25ème anniversaire dans le désert marocain.
Un millier de coureurs venant des quatre coins de la planète ont parcouru, en autosuffisance alimentaire (ils portaient dans leur sac à dos leur nourriture de la semaine, seule l’eau était fournie) 250 kilomètres sur 6 étapes, dont un marathon de 42 km 200 et une étape non stop de 82 km 200 et ce sous un soleil de plomb par 35°.

Parmi eux, des sportifs reconnus tel le marocain Mohamad Ahansal le vainqueur, l’homme qui semble littéralement voler de dune en dune, mais également des passionnés plus anonymes prêts à aller au bout d’eux-mêmes quitte à finir en marchant, en boitant mais toujours avec ce sentiment d’avoir accompli un exploit et quel exploit. Le premier français, Sébastien Nain, est arrivé en 10ème position.

Réputé pour sa dureté, le Marathon des Sables l’est aussi pour sa solidarité, les coureurs les plus résistants n’hésitant pas à tendre la main aux plus faibles et à les encourager pour ne jamais lâcher. Ils arrivent tous épuisés, les traits tirés, les mâchoires serrées mais avec une petite lumière dans l’œil, celle de l’invincibilité. Ils repartiront demain un peu plus faibles physiquement mais toujours aussi forts dans leur tête. C’est ça le Marathon et c’est pour ça qu’ils viennent ou reviennent chaque année.

« 250 KILOMÈTRES SUR 6 ÉTAPES … PAR 35°C »

Des pieds qui souffrent, des coureurs épuisés, déshydratés… L’organisation du Marathon des Sables a tout prévu avec DocTrotter.

Cette une structure d’assistance médicale de terrain couvre des évènements en milieu extrême (Désert Cup Jordanie, Odyssée Lapone, Raid Gauloises…) mais aussi des émissions de télévision (Pékin Express ou Koh Lanta).

Sur la Marathon 50 personnes étaient présentes : 20 médecins, 25 infirmières et 5 au PC médical. Une équipe prête à agir en urgence sur le parcours mais également à l’arrivée pour prendre en charge des pieds en piteux état. «  C’est la première pathologie en fréquence. explique Fred Compagnon médecin chef sur l’épreuve. Mais on a noté une baisse d’accident grave car nous faisons, de plus en plus, un gros travail de prévention en demandant à l’organisateur d’envoyer à chaque candidat des conseils de préparation. Passage obligatoire chez le podologue avec coupe des ongles,  travail avec des crèmes spécifiques pour raffermir la peau,  choix de chaussures de 1 à 2 pointures au dessus, choix des chaussettes, d’ailleurs certains concurrents avaient cette année des chaussettes avec les doigts séparés et en semblaient très contents… »

Et en cas d’ampoule ?  «  Nous avons une attitude particulière du fait du milieu sableux. Si nous perçons l’ampoule, le sable va s’infiltrer et il y a un risque d’infection. Alors, nous découpons l’ampoule, nous la vidons et faisons sécher le pied à l’air. Ensuite, nous donnons un petit matériel au coureur pour qu’il puisse le matin se faire un pansement simple.». La préparation physique est également essentielle dans ce type d’épreuve même si pour le docteur Compagnon tout le monde peut tenter sa chance : «  Si on est en bon santé, que l’on y met toute son énergie physique et morale, si on la motivation nécessaire et le temps, car il faudra consacrer pas moins de 2 à 3 heures 3 fois par semaine durant au moins 6 mois, je pense que tout le monde peut y aller. ».

www.doctrotter.com

©CIMBALY/PER-MDS2010

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :