Skip to content

ARTICULATIONS USEES OU PROTHESE : PEUT-ON CONTINUER LE SPORT ?

20 décembre 2010

Les articulations sont-elles abîmées ou entretenues par le sport ? Avec une prothèse de genou ou de hanche, pouvez-vous reprendre le sport ou devez-vous rester prudent ? Les réponses sont à moduler. Les conseils doivent être personnalisés.

Docteur Nicolas LEFEVRE, chirurgien du sport

Au niveau des articulations, la surface des os est recouverte de cartilage. Cette précieuse substance nacrée présente des qualités mécaniques exceptionnelles. Elles permettent de résister à d’importantes forces de compression et de cisaillement tout en assurant le roulement et le glissement harmonieux des pièces osseuses.

L’arthrose, c’est l’usure du cartilage.

Lorsque les contraintes imposées au cartilage dépassent ses capacités, il s’érode insidieusement. Contrairement à l’os, il ne cicatrise pas. Plus exactement, les études montrent qu’il faudrait 400 ans pour qu’il se reconstitue ! Pour réduire le risque d’arthrose et son cortège de douleurs et de raideurs, il faut éviter certaines pratiques sportives nuisibles au cartilage. D’autres au contraire se révèlent sans risque voir même bénéfiques pour éviter l’arthrose ou participer à son traitement.

Le mouvement est indispensable à la vie du cartilage.

Le cartilage n’est pas traversé des vaisseaux sanguins. L’activité physique provoque des variations de pression sur ce tissu et permet de pomper les aliments venant des vaisseaux passant dans l’os sous-jacent.  Si on immobilise un animal dans une position, le point de contact des deux surfaces articulaires est écrasé et le cartilage finit par mourir ! Le mouvement rapide des pièces osseuses lustre le cartilage et entretient sa texture. Un frottement lent rabote le revêtement articulaire. Le vélo illustre bien ce contraste. Mieux vaut «mouliner » que d’ «écraser de gros braquets ». Les couches profondes du cartilage sont armaturées par des fibres perpendiculaires à sa surface. Les pressions  guident sa construction et renforcent sa solidité. Les contraintes en cisaillement risquent de disloquer sa structure.

UN PEU DE COURSE A PIED N’AGGRAVE PAS L ARTHROSE.

Les sports avec nombreux blocages et changements de directions peuvent se révéler nuisibles pour les articulations. Les activités physiques en ligne droite sont salutaires. Le vélo est idéal. Selon une grande étude récente menée sur quinze ans, même la course à pied n’aggrave pas l’arthrose … à condition de ne pas dépasser 40 kilomètres par semaine.

Le mouvement aide au bon fonctionnement de l’articulation.

Le sport entretien aussi la fonction de l’articulation. Des muscles plus forts, plus souples, plus endurants et mieux coordonnés  assurent un mouvement plus harmonieux. Les pièces osseuses ne cognent plus. Les pressions sur le cartilage sont mieux réparties. Ce précieux tissu s’use beaucoup moins. Un entraînement varié, diversifié, bien choisi et adapté à votre santé se comporte comme une véritable rééducation … le plaisir en plus !

LE VELO, LA NATATION ET L’AQUAGYM SONT PARTICULIEREMENT INDIQUES EN CAS D’ARTHROSE.

Parfois le sport use le cartilage !

C’est le cas des pratiques intensives avec changements de direction. Les marathoniens et les cyclistes de haut niveau n’ont pas plus d’arthrose que les sédentaires. Les gestes de trop grandes amplitudes provoquent l’érosion du cartilage. La frappe de balle favorise l’usure de la hanche du footballeur. L’hypersouplesse naturelle de la danseuse abîme ses articulations. Après une entorse, la détente des ligaments est responsable de micromouvements anarchiques des pièces osseuses qui dégradent le cartilage. Le sport augmente le risque d’arthrose en cas de surpression localisée. C’est ce qui se produit quand, il manque un fragment de ménisque ou quand la répartition du poids est perturbée par des jambes en forme de parenthèses ( ) ou en X.

Les prothèses permettent de reprendre le sport !

Votre arthrose de genou ou de hanche devient douloureuse et gênante au cours de la vie quotidienne et surtout lors de votre pratique sportive. Les médicaments, les infiltrations, les injections de produits visqueux et la kinésithérapie ne suffisent plus à vous soulager. Vous décidez de vous faire poser une prothèse notamment pour renouer avec les sports qui vous tiennent à cœur ! C’est une juste motivation ! Votre chirurgien vous aidera à adapter la réponse à votre cas. La marche, la natation, l’aquagym, le cardiotraining en salle, le vélo de route et le golf sont non seulement autorisés mais aussi recommandés. Ils entretiennent la force, la souplesse et la coordination des muscles entourant l’articulation opérée. Certaines activités avec risque de chute pourront être reprises si vous en connaissez bien la technique et si vous restez prudent. C’est le cas du ski, de l’équitation et du VTT.

Avec une prothèse, évitez certains sports.

Le tennis impose des courses rapides et de brusques changements de direction. Voilà qui favorise l’usure de la prothèse. Aussi est-il d’usage de conseiller de jouer en double pour limiter les contraintes articulaires. Mais, il est souvent possible de poursuivre raisonnablement en simple. D’autres disciplines sont vivement déconseillées. Si un petit jogging occasionnel ou une randonnée sur terrain plat reste souvent possible, la course de fond et le trekking sont contre-indiqués. La réception de chaque foulée et les descentes sur terrain irrégulier sont responsables d’impacts très agressifs sur la prothèse. Le football, le rugby, le handball, le basket sont des sports de contact et de pivots. Les traumatismes et les frictions articulaires s’associent pour déstabiliser et user la prothèse. Ces disciplines devront également être abandonnées.

_________________________________________________________

LE SPORT FAVORISE L’ARTHROSE

Si vous pratiquez intensément une discipline avec changements de direction.

Si vous avez des séquelles d’entorse ou des lésions méniscales.

Si votre souplesse est excessive (hyperlaxité).

Si vos articulations ont une forme anormale

Si vous êtes en surpoids important

LES SPORTS FAVORISANT L ARTHROSE

Le football, le rugby.

La basket, le handball.

Le tennis, le squash.

Le volley, le badminton.

Les sports de combat

Le trekking.

_________________________________________________________

LE SPORT LUTTE CONTRE L’ARTHROSE

S’il est pratiqué avec modération et de façon diversifiée.

S’il est pratiqué sans changement de direction.

S’il est pratiqué sans supporter le poids du corps en cas d’obésité.

Si chacun des traumatismes est bien soigné.

LES SPORTS  LUTTANT CONTRE L ARTHROSE

La natation, l’aquagym.

Le vélo, l’aviron

La marche à pied

Le cardiotraining sur appareils

La gymnastique d’entretien et les assouplissements.

La musculation bien conduite.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :