Skip to content

ENCORE UN SAUT… ? GEORGES, PARACHUTISTE AMATEUR

20 décembre 2010

A 75 ans Georges se lance dans l’aventure aérienne en réalisant son premier saut en parachute. Quatre ans plus tard, il en est à son dixième. Cet amateur de sensations fortes va au bout de ses rêves sans se préoccuper de son âge. Il nous a livré ses petits secrets.

Propos recueillis par Gaétan LEFEVRE

Georges est passionné et passionnant. Son enthousiasme et sa vitalité nous a conquis. La rédaction SantéSportMag est partie à sa rencontre afin de vous faire partager son aventure.

A quel âge avez sauté pour la première fois ?

J’ai débuté le parachutisme à l’âge de 75 ans. Je n’ai jamais vu mon âge comme une limite à la pratique d’activités physiques et de loisirs. Aujourd’hui, j’ai réalisé 10 sauts et ce n’est pas ma 80ème année d’existence qui va m’empêcher de réaliser mon onzième saut, que je suis déjà en train de préparer.

Comment vous préparez-vous pour sauter en parachute ?

Physiquement, je me prépare grâce à mes loisirs extérieurs. Je pratique beaucoup d’activités physiques. J’aime marcher au petit matin. Tous les jours je parcours entre 5 et 10 km. Il m’arrive aussi de faire des sorties en vélo ou de la natation. Je pense qu’il est aussi important d’être près mentalement pour un saut en parachute. Pour cela, je n’ai pas de préparation spécifique. J’essaie d’être zen, de ne pas me mettre la pression. C’est dans ma nature. Je suis plutôt quelqu’un de calme malgré mes besoins de sensations. L’attitude générale est importante dans la pratique de ce sport.

Avez-vous un secret pour éviter les blessures lors d’un atterrissage en saut en parachute ?

Je saute uniquement en tandem. Il est donc important d’avoir une confiance aveugle en son pilote. En tant que « passager de vol », on doit exécuter les gestes travaillés aux entrainements. La bonne réalisation de ces gestes est essentielle pour éviter les mauvais atterrissages et minimiser les risques de blessures. Je ne me suis jamais blessé car je respecte les consignes de sécurité et les instructions de mon pilote.

Faites-vous attention à votre alimentation ?

Oui naturellement. J’essaie d’avoir une alimentation saine. Par exemple, je ne bois jamais d’alcool, ou exceptionnellement lors des jours de fêtes. Je fais attention à ce que je mange et je respecte les heures de repas. Je ne grignote jamais entre les repas.

Vous êtes vous fixé des limites à votre pratique sportive ?

Non ! Mon envie de pratiquer une activité physique et notamment d’avoir des sensations tel que lors des sauts en parachute, reste intacte. Seul mon médecin pourra me limiter dans ma pratique sportive. Tant qu’il me donne mon certificat médical pour sauter, je continuerai. Sauf, évidemment, si je n’ai plus d’argent pour me payer ces sauts.

Auriez-vous un conseil à donner à nos lecteurs ?

Il y a une chose que je me dis tous les matins : « Il faut aller au bout de ses rêves ». C’est ma philosophie et je pense qu’elle m’aide, et m’a toujours aidé, à me dépasser.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :