Skip to content

LES APPAREILS AUDITIFS S’ENTENDENT BIEN AVEC LE SPORT

20 décembre 2010

Pour bénéficier des consignes techniques et de la convivialité du groupe, mais aussi pour votre sécurité, une parfaite audition est indispensable pendant le sport. Désormais, les appareils sont stables et confortables, ils résistent à la sueur et au vent. Profitez-en !

Par Bruno Emram, Ophtalmologiste

Physiologiquement l’audition commence à diminuer à partir de 30 ans et les premières difficultés de compréhension peuvent apparaître des 45 ans. Même si vous « entendez » toujours bien, les premiers troubles de la compréhension doivent vous amener à consulter votre ORL. Après un examen de vos oreilles et un bilan auditif, il vous adressera le cas échéant chez un audioprothésiste pour un appareillage.

Problèmes d’audition : fréquents chez les jeunes seniors sportifs !

Avec l’augmentation des agressions sonores (tir, chasse, boites de nuit, concerts, rave, exposition professionnelle…), les troubles auditifs apparaissent chez des personnes de plus en plus jeunes et en pleine activité. Les interrogations de ces jeunes séniors face à la nécessité d’un appareillage sont nombreuses et le problème du sport commence à être abordé. Avant, il était impératif de retirer ses appareils de correction auditive avant toute activité sportive, comme pour dormir ou se baigner. L’exposition à l’humidité (transpiration) entraînait des détériorations dans l’électronique, sans compter les risques de casse et l’inconfort lié au volume de l’appareillage. Actuellement, grâce aux progrès technologiques, ces notions ont évolué.

Dans l’eau, c’est encore impossible

Malheureusement, pour les activités aquatiques, l’interdiction du port des appareils restent de rigueur car les appareils ne sont pas totalement étanches. Si pour effectuer des longueurs de piscine l’appareillage n’est pas indispensable, il serait d’une aide certaine pour la séance d’aquagym de madame.

Stable et léger pour la course

Concernant le jogging, il est souvent agréable de discuter entre amis. Plusieurs innovations technologiques, sur des appareils un peu hauts de gamme,  permettent de courir avec son appareillage. Lors de l’achat, il faudra s’intéresser au poids de l’appareil (le plus léger possible) et au système de fixation. L’appareillage doit être parfaitement adapté à l’oreille afin d’éviter le risque de perte lors des micro chocs occasionnés par la course. Il ne faut pas hésiter à retourner chez son audio prothésiste afin d’améliorer les réglages.

Bien étanche en cas de transpiration abondante

Concernant les risques de corrosion, des fabricants proposent en option une amélioration de l’étanchéité: par diminution des ouvertures (boutons de réglage) et traitement protecteur des composants électroniques. Les modèles les plus récents, comme les RIC (Receiver In the Canal), sont les mieux adaptés. Il s’agit de mini contours d’oreilles reliés par un conduit transparent très fin à l’écouteur situé au fond du conduit auditif. Cet écouteur étant ouvert, la qualité sonore et le confort auditif sont bien améliorés, à l’opposé d’un appareillage intra canal, non visible, mais qui, en raison d’une occlusion complète du conduit, sont moins agréables à porter et d’une acoustique moins bonne.

Stéréo pour les sports en salle

Pour les activités en salle (gym, fitness, cardio training…) le port d’un appareillage est tout à fait possible, voire recommandé. Il permet de profiter totalement des indications des instructeurs. Un appareillage bilatéral est important : la stéréophonie permet de localiser et de sélectionner rapidement une source sonore. Il devient plus facile d’extraire les paroles de l’instructeur du bruit de fond ambiant et la compréhension est améliorée. Il existe des micros directionnels qui augmentent cette sélectivité. Bien entendu l’appareillage doit répondre aux mêmes critères que précédemment : être léger, bien adapté et, si possible, protégé contre l’oxydation des composants électroniques en rapport avec la sudation.

UN EQUIPEMENT BILATERAL PERMET DE MIEUX LOCALISER LA PROVENANCE DES SONS.

Protégé du vent à l’extérieur

Pour les activités exposées au vent et à la vitesse, comme le vélo, le port d’un appareillage auditif est tout à fait possible. En plus des qualités déjà citées pour le sport, de la stéréophonie (qui devient un élément de sécurité en localisant la trajectoire d’éventuels dangers) il est opportun d’ajouter une protection du micro contre le vent.

De l’élégance en prime

L’appareillage auditif est l’élément fondamental qui permet aux personnes présentant un déficit auditif de mener une vie normale, sociale comme familiale. Grâce à de nombreuses évolutions technologiques, il apporte aussi une aide dans vos activités sportives favorites. Si maintenant seul l’aspect esthétique vous rebute, les audio prothésistes proposent un large choix de coque externe et il est sûrement possible d’en trouver une assortie à votre tenue de sport !

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :