Skip to content

JAMBES LOURDES : TROUVEZ LE BON SPORT !

5 juillet 2011

L’exercice physique bien conduit améliore nettement le retour du sang vers le cœur. Mais attention ! Certaines activités sportives abîment les veines ! Pour vous aider dans votre pratique, SANTESPORTMAG se pose les bonnes questions.

Par le docteur Stéphane CASCUA, médecin du sport

Les fortes chaleurs estivales sont là ! Les températures élevées dilatent les vaisseaux sanguins. Quand vous avez chaud votre visage est rouge. Il se produit le même phénomène dans vos mollets et vos chevilles. La chaleur favorise la stagnation du sang dans les membres inférieurs mais d’autres mécanismes expliquent la sensation de jambes lourdes.

Pourquoi a-t-on les jambes lourdes ?

Le sang est propulsé par le cœur. Pour traverser les organes et les tissus du corps, il rejoint de très petits vaisseaux dans lesquels il ralentit pour favoriser les échanges chimiques. Après avoir gagné les jambes, il aura beaucoup de difficultés pour remonter jusqu’au cœur. Il stagne dans les veines et les dilate parfois jusqu’à provoquer des varices. L’eau contenue dans le sang finit par franchir la paroi des petits vaisseaux, diffuse sous la peau et ne tardent pas à faire gonfler les jambes. L’accroissement de pression dans les tissus provoque une gêne voir des douleurs typiques des jambes lourdes.

Pourquoi les femmes sont-elles les victimes privilégiées ?

Grâce à leurs hormones sexuelles les femmes sont plus souples que les hommes. L’ensemble des structures fibreuses sont plus élastiques : les ligaments, les muscles, la paroi des vaisseaux, etc. Cette qualité, exacerbée en fin de grossesse, semble permettre l’ouverture du bassin pendant de l’accouchement afin de laisser passer la tête du bébé. Les artères féminines se rigidifient moins et le risque de crise cardiaque est plus faible que chez l’homme. De la même manière, les veines se dilatent plus facilement. Il en est de même pour les vaisseaux microscopiques appelés capillaires. Sous la peau comme dans la profondeur des tissus, le sang stagne et l’eau échappée de la circulation s’accumule.

Comment le sport parvient-il à diminuer les jambes lourdes ?

L’exercice physique facilite le retour veineux de 3 façons. L’alternance de contractions et de décontractions des masses musculaires situées dans les jambes pompent le sang et le pousse vers le cœur. L’accroissement des mouvements respiratoires crée des variations de pressions dans le thorax qui aspire le sang vers la poitrine. A chaque pas, les grosses veines présentes dans la voûte plantaire sont écrasées, le sang contenu est éjecté.

Pourquoi certains sports favoriseraient-ils les jambes lourdes ?

Le sport peut perturber le retour veineux en imposant des contractions musculaires puissantes et prolongées, en obligeant à des blocages respiratoires ou encore en nécessitant des accroupissements qui coudent les veines. L’haltérophilie cumule tous ces méfaits mais la musculation et les sports de combat sont aussi déconseillés. Certaines activités comme le football sont à l’origine de chocs directs sur les jambes qui abîment les veines. En cas de varices, il est préférable d’éviter la course à pied et les disciplines incluant de nombreuses réceptions de saut qui ébranle les parois veineuses.

Quels sports choisir pour vraiment réduire les jambes lourdes ?

La natation est le sport idéal. Elle associe de surcroît la pression et la fraîcheur de l’eau, la position horizontale et l’absence totale de traumatisme. La marche est facile à pratiquer et très bénéfique. On peut conseiller aussi : l’aquagym bien sûr,  le vélo contre une faible résistance en tournant rapidement les jambes, le cardiotraining en salle en prenant soin de ne pas trop plier les jambes sur le rameur, la gym d’entretien ou les cours collectifs en douceur et en aisance respiratoire. Après le sport, il est bon de prendre une douche fraîche en massant les jambes de la cheville vers la hanche puis de se reposer les jambes surélevées. L’application d’un gel de phytothérapie adapté accroît encore la sensation de bien-être.

__________________________________________________________

Essayez les chaussettes de compression !

Vous êtes sensibles aux jambes lourdes. Vous êtes passionnée de jogging ou de basket. Vous craignez que la répétition des sauts n’abîme votre réseau veineux ! D’ailleurs, vous percevez bien quelques douleurs musculaires excessives dans les mollets lorsque vous vous entraînez beaucoup ou par temps chaud. Essayez les chaussettes de compression conçues pour le sport ! Elles sont différentes de chaussettes dites de contention. Ces dernières exercent une pression décroissante et l’extrémité du pied jusque sous le genou. Elles constituent la prise en charge recommandée de l’insuffisance au cours de la vie quotidienne. Les chaussettes de compression établissent ce gradient au sein des masses musculaires du mollet, là où se concentrent les ramifications du réseau veineux. Elle optimise le drainage quand le muscle travaille intensément. De surcroît, le soutien mécanique localisé pourrait réduire l’ébranlement des vaisseaux sanguins. Après l’effort, testez les chaussettes de récupération. La pression établie est plus importante. Elles sont particulièrement recommandées si vous revenez de votre compétition en voiture, en train ou en avion. En position assise, le retour veineux est particulièrement mis à mal ! Vos pieds sont immobiles et en position basses ; vos veines sont coudées en arrière des genoux et en avant des hanches. Dès que possible, allongez-vous et retirez vos chaussettes. Une fois couché, les veines ne sont plus gonflées de sang et les chaussettes les écraseraient… c’est l’inverse de l’objectif recherché !

__________________________________________________________

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :