Skip to content

AU FAIT, J’AI MA LICENCE À SIGNER

29 novembre 2011

Nicolas a 43 ans. Il fait encore du football assidument 3 fois par semaine. Il me consulte pour une vilaine entorse de cheville. Nous prenons le temps de confirmer le diagnostic, d’évaluer la gravité et de négocier la stratégie thérapeutique. Pour qu’il reprenne au plus vite, je lui concocte même un programme d’entretien physique compatible avec sa blessure. Alors que la consultation se termine, il m’interpelle : « Au fait, j’ai ma licence à signer ! ». Ma réponse est claire : « Nicolas, ce n’est pas un acte administratif, mais un examen médical complet ! Il faut notamment consacrer du temps au bilan cardiaque. Il se produit chaque année en France, 1500 morts subites de sportifs en pleine forme… En fait des cardiaques qui s’ignoraient. Il faut vous interroger pour dépister des facteurs de risque… parmi eux, l’âge supérieur à 40 ans et le sexe masculin ! Il est indispensable de rechercher des symptômes parfois précurseurs et négligés : malaises, pertes de connaissance, douleurs dans la poitrine ou palpitations. Enfin, il est nécessaire de vous examiner et de faire un électrocardiogramme, parfois même une épreuve d’effort. Par chance, vous avez consulté un médecin du sport consciencieux ! Du coup, on se reverra à l’occasion d’un prochain rendez-vous et nous prendrons le temps de faire les choses correctement ! »

Par le docteur Stéphane CASCUA, médecin du sport.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :