Skip to content

LE BOEUF QUI VOULAIT SE FAIRE AUSSI MINCE QUE LE PUR-SANG

29 novembre 2011

Dans un pré normand

Un bœuf vit un pur-sang

Il lui sembla de belle et attirante minceur

Alors que lui paraissait tout en grosseur !

Envieux, le bovin réduit la luzerne et se restreint

Pour tenter d’égaler en finesse le superbe équin.

Apostrophant son frère : « Ai-je désormais fière allure ? »

Oh point du tout ! Tu affaiblis plutôt ta posture !

Et maintenant, en arrêtant toute herbe grasse ?

Encore moins, ta mine semble encore plus lasse !

N’y tenant plus, découragé, il se jeta sur le fourrage

Et reprit plus de volume qu’avant de cesser tout broutage !

Apitoyé, le cheval de course lui hennit son procédé :

« Au lieu de ruminer ton malheur allongé dans les prés

Saute gaiement, trotte et galope toujours à travers champs !

Sans te frustrer autant, jolie silhouette tu auras pour longtemps »

Stéphane CASCUA,  médecin du sport

Merci à « La grenouille qui voulait de devenir aussi grosse que le bœuf »

et à Jean de La Fontaine pour l’inspiration !

Extrait de l’ouvrage : « Le sport pour maigrir » du docteur Stéphane CASCUA, © Odile Jacob, 2005.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :