Skip to content

« SI J’AI ENVIE DE SUCRE, C’EST QUE MON CORPS EN A BESOIN »

29 novembre 2011

Eric est un excellent handballeur. À 20 ans, il joue au meilleur niveau. Cependant, alourdi de quelques kilos de graisses superflus, sa carrière peine à décoller. Son staff me l’adresse pour faire le point. Très vite, l’enquête diététique révèle son principal défaut : il se goinfre de sucreries ! Alors que je l’invite à canaliser ses pulsions de confiseries, il me rétorque avec un bon sens déconcertant : « Si j’ai envie de sucre, c’est que mon corps en a besoin ! ». J’enchaîne en trouvant quelques arguments scientifiques et astuces classiques pour l’aider à rééquilibrer son alimentation… mais je reste déstabilisé ! Eric n’est pas biochimiste mais sa remarque est pertinente ! Pourquoi sommes-nous autant attiré par le sucre alors que son excès est rapidement mauvais pour notre santé ? C’est après une bonne nuit de sommeil que deux étapes essentielles de l’histoire de notre alimentation me reviennent à l’esprit. Il y a  15 à 20 millions d’années, la lignée des « hominoïdes » diverge de celles des petits singes. Les premiers seront à l’origine des hommes et commence à manger des fruits, ils sont attirés par le sucre ! Ce sont des aliments riches en énergie et en micronutriments essentiels. Pour trouver ces denrées clairsemées, ils affinent leurs stratégies de cueillette. Contrairement à leurs vieux cousins, il n’est plus nécessaire de passer la journée à engloutir des feuilles sans grandes qualités nutritionnelles. Ils ont plus de temps pour jouer ! Tout concoure à développer leur cerveau et leur intelligence ! Notre appétence pour le sucre a contribué à faire de nous des hommes ! Longtemps, cette saveur a été rare : les fruits, bien sûr ;  le miel un peu ;  la canne à sucre, plus tard. Mais, en 1806, Napoléon 1ersouhaite ruiner l’Angleterre et ordonne à l’Europe conquise le blocus de ses denrées coloniales. La canne à sucre disparait du vieux continent ! C’est alors que se développe la culture de la betterave… En réaction au manque survient l’abondance ! Alors qu’autrefois le sucre était retrouvé surtout dans les fruits à « haute densité nutritionnelle », il est devenu l’ingrédient des sucreries, il s’est transformé en « calories vides »…  Notre civilisation a piégé notre nature ! De nos jours, le sucre encrasse les hommes ! Aux dernières nouvelles, Eric a réconcilié ses besoins et ses envies. Sa jolie copine lui prépare de savoureuses salades de fruits. Il a perdu 3 kilos et il vole sur le terrain !

Par le docteur Stéphane CASCUA.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :