Skip to content

L’EPO, C’EST QUOI ?

30 novembre 2011

Tout le monde en parle, c’est un dopant ! Mais savez-vous vraiment de quoi il s’agit ? Voici enfin les explications indispensables pour que vous compreniez l’actualité sportive.

 

EPO, qu’est ce que ça signifie ?

EPO veut dire « érythropoïétine ». C’est une hormone, un messager chimique transporté dans le sang. Elle est synthétisée par les reins. Sa sécretion augmente lorsque le sang qui arrive au rein manque d’oxygène.  C’est ce qui se produit après une hémorragie ou lorsque vous grimpez en altitude. L’EPO part alors stimuler la moelle osseuse afin de lui demander de fabriquer plus de globules rouges. C’est l’érythropoïèse.

Le dopage à L’EPO, comment ça marche ?

Lorsque le rein est abîmé, les malades manquent d’EPO. Pour que ces derniers puissent bénéficier de suffisamment de globules rouges, les médecins se sont efforcés de synthétiser artificiellement de l’EPO. Ce médicament a été détourné de son usage thérapeutique. Au lieu de normaliser le taux de globules rouges, il permet alors d’en augmenter le nombre bien au-dessus des standards de notre espèce !

L’EPO, pourquoi est-ce efficace ?

Les globules rouges sont les transporteurs d’oxygène. Lorsque l’organisme construit plus de globules rouges, le sang emmène plus d’oxygène des poumons vers les masses musculaires. Comme un feu de cheminée « dopée » par le soufflet, les muscles brûlent plus d’énergie et produisent plus de puissance. C’est pendant les sports d’endurance que le corps a besoin d’un maximum d’oxygène. Voilà pourquoi l’EPO améliore particulièrement les performances en vélo et en course de fond.

L’EPO, pourquoi est-ce dangereux ?

Le sang est constitué d’un liquide jaune, le plasma, et de cellules, principalement les globules rouges. Lorsque la concentration de ces derniers augmente, le sang devient plus visqueux, comme de la confiture. Alors quand la circulation ralentit, la nuit par exemple, le sang peut stagner et boucher les vaisseaux, entraînant parfois des crises cardiaques. D’où ces histoires de cyclistes faisant des pompes dans leurs chambres d’hôtel, la nuit, pour relancer la circulation.

L’EPO, comment la détecter ?

L’EPO est naturellement produite par le corps humain. La détection d’une prise d’ « EPO médicament » a pendant longtemps été un problème. Autrefois, on se contentait d’une méthode indirecte. À l’aide d’une prise de sang, on dosait la proportion de globule rouge dans le sang. Quand elle était supérieure à 50 %, pour sa santé, le sportif se devait d’arrêter la compétition. Désormais, on parvient à différencier l’EPO naturelle de l’EPO de synthèse. En effet, certains maillons de cette grosse chaîne moléculaire ne sont pas identiques et on peut mettre en évidence ces différences aussi bien dans les urines que dans le sang.

One Comment leave one →
  1. Laurent permalink
    29 janvier 2013 7:53

    Très intéressant, très bien synthétisé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :