Skip to content

AMANDA STHERS : TOUCHE A TOUT ET FEMME ACTIVE DE TALENT

20 mars 2012

Écrivain, scénariste, auteur de pièces de théâtre, de sketches, de chansons et de la comédie musicale « Lili Lampion », actuellement à l’affiche du théâtre de Paris jusqu’au 29 avril 2012, Amanda Sthers est aussi la maman de deux petits garçons. Des journées bien remplies qui ne l’empêchent tout de même pas de trouver un petit espace pour prendre soin d’elle.

Propos recueillis par Muriel Sultan. Crédit Photo : Emanuele Scorcelletti

 

Comment s’organisent vos journées ?

Je fais toujours beaucoup de choses à la fois, c’est la course contre le temps. Je me lève à 6h30, je m’occupe des enfants, je les pose à l’école, je vais à des rendez-vous ou je travaille à la maison et je me suis rendu compte en accumulant les activités que c’était quand je ne faisais pas de sport que j’étais fatiguée. On se dit parfois que le sport va nous épuiser, mais pour moi c’est l’inverse, si je n’en fais pas, je ne me sens pas bien. Alors j’essaye d’en faire au moins une fois par semaine avec mon coach Jean-Claude Clemenceau et j’essaye d’aller courir au parc, toute seule ou avec les enfants derrière eux, quand ils font de la trottinette. On fait aussi des parties de foot, c’est une bonne manière de se dépenser !

Et côté bien-être, détente ?

J’ai toujours été un peu garçon manqué, je ne me maquille pas ou peu, j’ai commencé à prendre du plaisir avec des massages assez tard. Mais maintenant, une fois par an, parfois deux, je m’accorde une semaine toute seule, sans enfants, sans amoureux et même sans copines, 5 jours en thalasso à la Baule ou dans le spa de Michel Guérard, le chef étoilé à Eugénie-les-Bains qui a inventé la cuisine minceur. J’ai besoin de prendre mon temps, d’écouter mon propre rythme, me lever quand je veux, écrire… Cela m’est nécessaire.

Sinon, j’ai un ami qui m’apprend le yoga et des mouvements que je peux faire seule ensuite pendant 20 minutes le soir à la maison.

Vous n’êtes pas tentée par le Pilates ?

J’ai essayé mais la machine me fait penser à une machine de torture ! C’est vrai que cela fait un très joli corps de danseuse mais les mouvements sont trop lents pour moi.

Vous avez fait aussi beaucoup d’équitation… ?

Oui, quand j’étais plus jeune, j’avais mon cheval, je partais me promener seule mais suite à une chute, j’ai eu une triple fracture à la clavicule et j’ai arrêté. Maintenant, quand je remonte, je me rends compte que j’ai perdu mon niveau et ça me déprime. Et puis, à Paris, c’est plus compliqué, ce n’est pas comme à la campagne, tourner en manège ne m’intéresse plus.

Avec votre rythme de vie effréné, arrivez-vous à avoir une bonne hygiène de vie ?

C’est compliqué car je suis très gourmande ! Mais j’ai deux règles d’or : je m’arrête de manger quand je n’ai plus faim et ce même dans un grand restaurant et deux soirs par semaine, je ne mange pas, je prends juste une tisane.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :