Skip to content

PROGRESSER GRÂCE À MA BLESSURE

9 mai 2012

Pascal a 38 ans. Lorsque je fais sa connaissance, il pratique avec passion la course à pied. Il prépare le marathon de Paris. Malheureusement, sa boulimie de kilomètres n’est pas étrangère à notre rencontre : il souffre d’une tendinite d’Achille. À cette époque, je prends soin de lui préciser : « La poursuite d’une activité sportive bien adaptée est plus qu’autorisée, elle est conseillée ! Elle vous aide à garder la forme et, de surcroît, elle fait équipe avec la rééducation pour vous soulager ! La course à pied vous fait mal car, à la réception de chaque foulée, votre tendon est écartelé entre l’os du talon et le muscle du mollet qui freine le mouvement. À l’inverse, sur votre vélo, vous poussez uniquement, le tendon ne fait que transmettre la force, les contraintes sont bien moindres. Cette sollicitation est indolore, elle se contente de guider la cicatrisation de votre tendon et d’orienter les fibres dans l’axe des tensions. Pour les mêmes raisons, vous allez rapidement tolérer le travail sur elliptique puis sur stepper. Et ne parlons pas de la natation, vous allez pouvoir fractionner dès demain ! »

Deux mois plus tard, je le revois et nous faisons le point. Il est souriant. Il me donne de bonnes nouvelles : « J’ai repris la course, raisonnablement­! Pour l’instant, je ne dépasse pas une heure. Surtout, j’ai découvert le vélo, c’est sympa ! Ça file à vive allure et on voit du paysage ! Ça me donne «­une caisse d’enfer­», je vais l’utiliser pour faire beaucoup de foncier… en vue de mon marathon de l’année prochaine ! La salle, c’est agréable aussi pour bosser le cardio intensément, de façon ciblée, vite et bien, notamment en semaine. J’en profite pour faire un peu de musculation, c’est bon pour le gainage et ma femme me trouve encore plus beau. À la piscine, j’ai repris du plaisir, j’ai retrouvé ma glisse d’adolescent, à l’époque où je nageais en club. Du coup, je vais aussi faire du triathlon ! Finalement, grâce à ma tendinite j’ai pris goût à cet entraînement diversifié ! Je vais continuer ce cocktail d’activités pour progresser sans me blesser !

DOCTEUR STÉPHANE CASCUA, MÉDECIN DU SPORT

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :