Skip to content

TOUS LIGUÉS CONTRE LE CANCER DE LA PEAU !

27 juin 2012

Soucieuse de faire reculer le nombre toujours croissant de cancers de la peau, la Ligue contre le cancer lance du 16 au 23 juin la Première semaine nationale de la protection solaire. Associée à des acteurs majeurs1 dans le domaine du sauvetage, du tourisme et du sport, la Ligue compte sensibiliser parents et enfants aux bienfaits mais surtout aux dangers du soleil.

Par Isabelle AITHNARD

 

Des vacances au soleil ? On en rêve tous ! Faire le plein de vitamine D, revenir avec un joli hâle sur le visage et sur le corps et un moral redopé, on vote pour. Hélas, la plupart d’entre nous ne sait pas comment « gérer » sa relation au soleil et court le risque de mettre sa santé en danger. À la mer, à la campagne ou à la montagne, nous adoptons rarement les gestes et les attitudes adéquats. Pire, nous laissons nos enfants « profiter » du soleil sans nous demander si ce n’est pas plutôt lui qui profite d’eux. « En réalité, explique Nathalie CLASTRES, Chargée de mission sur les actions de prévention et de dépistage à la Ligue nationale contre le cancer, on prend sans le savoir plus de coups de soleil qu’on ne bronze ». Derrière l’abus de soleil, sans parler des « tanorexiques »2, pointe la maladie. Chaque année, plus de 77 000 nouveaux cas de cancer de la peau sont diagnostiqués en France, 1 600 personnes en meurent. Consciente de cette méconnaissance et de l’insouciance que nous cultivons à l’égard du soleil, la Ligue contre le cancer a décidé d’agir sur le terrain. Une opération salutaire qui intervient un mois après la Journée de prévention et de dépistage gratuit des cancers de la peau initiée le 24 mai dernier par le Syndicat national des dermatologues et vénérologues (SNDV). Au programme : animations, conseils, formations et diffusion du Guide Bleu des 10 conseils pour profiter en toute sécurité du soleil. L’objectif : former ses partenaires et participer aux animations dans les trains, sur les plages, dans les magasins et les centres aérés.

LES ENFANTS SONT PLUS VULNÉRABLES QUE LES ADULTES

« La peau des enfants est plus sensible, plus fine et donc plus fragile, reprend Nathalie CLASTRES, leurs yeux aussi, car avant 7 ans le cristallin n’est pas à maturité et a besoin d’être protégé. Son endommagement peut provoquer des ophtalmies et, beaucoup plus tard, des cataractes. Dès le plus jeune âge, les lunettes sont indispensables ». Autre règle à respecter : « Pas de soleil direct pour les enfants de 2-3 ans, une surveillance accrue des plus jeunes qu’on surveillera jusqu’à l’âge de 15 ans ». Pourquoi 15 ans ? « Parce qu’à cet âge un enfant a grignoté 50 % de son capital solaire, sa capacité à résister aux agressions du soleil ». On comprend mieux pourquoi la Ligue, suivie par de nombreux médecins, s’est battue pour interdire les cabines U.V. aux mineurs.

LES PROTECTIONS INDISPENSABLES : CRÈME SOLAIRE, T-SHIRT, CHAPEAU ET LUNETTES

Depuis 2007, la Commission européenne interdit les appellations « écran total » et « protection totale » affectées aux crèmes dans la mesure où elles ne protègent pas intégralement. Les fabricants de crème solaires sont tenus d’étiqueter leurs produits en indiquant, à côté des indices de protection, la mention : protection faible (indice inférieur à 15), moyenne (indice de 15 à 25), haute (de 25 à 50) et très haute (supérieur à 50). Choisir une crème solaire en respectant son phototype est l’assurance d’être protégé au mieux. « Le problème avec la crème solaire, note Nathalie CLASTRES, c’est qu’on ne précise jamais quelle quantité appliquer. Pour être dans les conditions du laboratoire, il faudrait mettre tout un tube ! Or, on l’étale souvent en couches fines. Quoi qu’il en soit, il faut en renouveler l’application toutes les deux heures et après chaque baignade et exercice physique. Et la mettre au moins 20 minutes avant d’arriver à la plage ! ». On n’oubliera pas le chapeau, les lunettes et les vêtements adaptés et spécialisés dans le filtrage des U.V. Les plus sensibles opteront pour la jupe longue ou un pantalon léger pour se tenir à bonne distance des rayons.

TOUTES LES PEAUX SONT À PROTÉGER : CELLES DES BRETONS ET MÊMES LES NOIRES

« Les peaux noires peuvent prendre de coups de soleil surtout quand on vit dans l’hémisphère nord et qu’on n’est plus habitué à produire le même taux de mélanine. Elles sont agressées lorsqu’elles retournent dans les pays situés sous l’équateur », explique Nathalie CLASTRES. Autre idée reçue : les zones géographiques à risque. « On cite le Sud, poursuit notre spécialiste, mais les Sudistes ne s’exposent jamais à l’heure du déjeuner. Seuls les touristes hollandais, anglais, belges ou allemands en quête d’ensoleillement continuent de le faire sans se méfier. La région à risque à laquelle on ne pense jamais, c’est la Bretagne, zone la plus touchée par les mélanomes. En Bretagne, on n’a pas de sensation de chaleur comme dans le Sud, il y a du vent, des nuages… et les gens ne pensent pas à se protéger. C’est une erreur car ils ont la peau et les yeux clairs ».

SE PROTÉGER EN TOUT LIEU ET À TOUTE HEURE

Il y a des heures fatales à la peau. En métropole, il ne faut jamais s’exposer entre 12 et 14h, d’avril à septembre ! Se rappeler également que si le rayonnement solaire est moins fort à la mer qu’à la montagne (l’index U.V. augmente de 20 % tous les 1 000 mètres d’altitude), il n’en faut pas moins rester prudent. En juillet, sur la côte bretonne comme en Méditerranée, les index U.V. peuvent atteindre 7 ou 8, et jusqu’à 9 en montagne. La meilleure solution est de toujours se protéger où que l’on aille et quelles que soient les activités pratiquées. La prévention alliée à de bons gestes reste l’un des meilleurs moyens de sauver sa peau.

1 La marque de vêtements anti-U.V. Tribord®, ID-TGV pour les voyages en train, les centres de séjours de l’UCPA et la S.N.S.M. (Société nationale de sauvetage en mer).

2 Mot-valise composé de tan (« bronzer » en anglais) et d’orexia (« appétit », en grec) désignant les personnes qui veulent être bronzées toute l’année et multiplient leur exposition au soleil ou aux lampes U.V.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :