Skip to content

LAURENCE KLEIN, UNE VIE À COURIR

24 octobre 2012

Femme active, mère de 2 enfants et coureuse chevronnée, Laurence KLEIN est tombée dans le monde du running à 11 ans. Depuis 32 ans, elle grimpe les échelons et collectionne les trophées. Championne de France de trail en 2010, championne du monde par équipe de trail en 2011, elle a remporté en 2012 son 3e Marathon des Sables. Ses entraînements réguliers et son amour de la course à pied lui donnent des ailes.

PROPOS RECUEILLIS PAR GAËTAN LEFÈVRE

 

Laurence KLEIN est toujours en mouvement. Si elle ne sillonne pas les routes dans sa voiture en tant que commerciale, elle les parcourt en footing… lorsque ses enfants lui en laissent le temps.

Quand et comment avez-vous découvert la course à pied ?

J’ai commencé la course à pied très jeune. J’ai été repérée alors que j’étais au collège. J’avais 11 ans quand on m’a demandé d’intégrer l’Union nationale du Sport scolaire (UNSS). La course m’a immédiatement plu.

À quel rythme vous entraînez-vous ?

En période de grosse préparation, je cours tous les jours. Je double même mes entraînements certains jours. Cependant, mon emploi du temps professionnel ou ma vie de famille peuvent modifier ce planning. Pour mes entraînements, je raisonne plus en termes de kilomètres que d’heures. Je parcours en moyenne entre 100 et 150 km par semaine auxquels s’ajoutent des séances de technique de course.

Pratiquez-vous d’autres sports en loisir ou pour votre préparation ?

Non, je ne mélange pas trop les sports. Je pratique de temps en temps du vélo d’appartement mais, en général, c’est plus par contrainte familiale. Cela me permet de garder mes enfants en même temps. Sinon, je ne pratique pas vraiment d’autres sports. J’aime marcher, mais c’est différent.

Vous avez 2 enfants : un garçon Lilian né en 1995, et une fille Ambre née en 2000. Comment avez-vous géré vos grossesses et la pratique sportive ?

J’ai arrêté le sport à chaque grossesse. Pour mon premier enfant, Lilian, j’ai stoppé complètement la course à 3 mois de grossesse. Et j’ai repris 2 mois après.

Comment s’est passée la reprise ?

Les femmes ressentent toutes des modifications physiques durant leurs grossesses. Mais on se retrouve, physiologiquement, avec un bon état de forme. On se sent bien après une grossesse. Même si cette période prend du temps, une sportive peut la considérer comme une période de repos et évoluer. Par exemple, on fait plus attention à son poids, à ce que l’on mange. J’ai pris 8 kg à chaque grossesse, mais j’ai surtout pris des responsabilités alimentaires. De manière générale, cette période amène un véritable plus dans la vie d’une femme.

Faites-vous toujours attention au contenu de votre assiette ?

Je reste basique. Si l’on fait des excès, il y a des carences. Il faut donc avoir des repas équilibrés. Par mon travail de commerciale, je suis souvent sur la route, ce qui me complique la tâche au niveau de l’alimentation, mais j’essaie de faire attention. Je consomme principalement des fruits, des légumes, des féculents et de la viande blanche. L’équilibre au quotidien est le plus important.

Avez-vous un secret pour vous attaquer à cette épreuve ?

[ Le Marathon des Sables est une course à pied par étapes d’environ 240 km se déroulant dans le Sud marocain en autosuffisance alimentaire et à une température pouvant avoisiner les 50°C. Chaque concurrent porte sur son dos sa nourriture pour une semaine, seule l’eau étant fournie. Vous avez remporté cette année votre 3e Marathon des Sables. ]

Je ne sais pas vraiment. J’ai un vécu avec les courses comprenant beaucoup de foncier. Et j’aime particulièrement le désert, le bivouac et l’aventure humaine. Il faut s’organiser pour ces 6 étapes, avoir une gestion de l’autosuffisance. L’épreuve est très dure, il faut donc éviter de soumettre son corps aux contraintes inutiles. Il faut rentabiliser chaque effort. Comme pour la gestion du sac à dos et de l’alimentation. Il faut apporter minimum 2 000 calories par jour. Moi, je consomme 2 200 calories par jour, comprenant beaucoup de féculents et des protéines en poudre pour alléger le sac à dos.

Vous êtes-vous souvent blessée au cours de votre carrière ?

On passe toujours par des périodes de blessures. Le corps a ses alertes. Il demande parfois à ralentir le rythme. J’essaie de me soigner par l’alimentation et la kiné. Il est important de consulter pour avoir de bons diagnostics. J’ai eu diverses petites blessures : tendinites, claquages, etc. Je récupère vite. Je me souviens d’une douleur aux abdominaux que j’avais du mal à localiser. S’il est difficile d’identifier la blessure, on ne peut pas diagnostiquer et soigner. Là, c’est vraiment pénalisant.

Auriez-vous quelques conseils pour les lectrices de SantéSportMagazine ?

Pour les personnes qui commencent a course à pied, je leur conseille d’alterner course et marche. On peut faire des périodes de 3 min de footing et 30 s de marche afin d’adapter le corps. Au fur et à mesure, on va augmenter le temps de course et supprimer progressivement la marche à pied. Pour les personnes qui courent et souhaitent participer à des compétitions, elles peuvent ajouter un peu de fractionné lors de leurs sorties. On accélère son footing, pendant 30 s, par exemple. Puis on revient à son allure habituelle. Il est important de travailler le rythme et le muscle cardiaque. Cet entraînement permet aussi de se mettre dans un état d’esprit de compétition. Pas la peine de s’entraîner tous les jours : 3 ou 4 fois par semaine est déjà un bon rythme. L’important, c’est le plaisir de porter le dossard.

Crédit photos : Cimbaly/SAULEM-MDS2012

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :